AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angel Aràn [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féminin Messages : 9
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Sans groupe
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2
~~~~~AGILITÉ3
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME4

Angel Aràn
MessageSujet: Angel Aràn [terminé]   Dim 10 Jan - 1:46

▬ Aràn Angel

la base

Age ▬ 21 ans
Sexe ▬ Homme
Orientation sexuelle ▬ Homosexuel
Groupe ▬ Commerçants
Métier ▬ Assistant bibliothécaire (essaye de lancer son entreprise d'accessoires pour chiens = vêtements, colliers etc sur internet.)
Statistiques
Puissance : 2 /5
Agilité : 3 /5
Intelligence : 4 /5
Charisme : 4 /5


ça se corse !

Caractère:▬ Doux, rêveur, Angel est un garçon réservé mais pas pour autant asocial. Il apprécie le contact avec autrui, du moment que cela se fait avec son rythme. Les voyageurs, érudits et personnes au parcours atypiques ont tendance à le fasciner. Pas spécialement bavard, Angel aime plus écouter que parler, même si, une fois lancé sur un de ses sujets favoris, il est difficile de l'arrêter.

Depuis tout petit passionné par les animaux, le jeune homme rêve de posséder son propre chien. Naturellement doué et autodidacte, il est "prêt" à enfin accueillir un animal chez lui. Son ton doux mais ferme et sa patience le rendent généralement populaire auprès d'eux. Plus que les humains qui, malheureusement, ont toujours eu tendance à le rejeter.

Assez méfiant, pour ne pas dire un brin peureux, Angel a tendance à fuir devant le danger, et son courage pourtant bien présent, s'exprime seulement lorsque la vie d'un de ses proches est en jeu. Sinon, son caractère timide explique qu'il vive ses "voyages" et découvertes d'autres cultures à travers le regard de ceux qui daignent lui raconter ses aventures. Rancunier également, le garçon docile, parfois trop gentil pour ne pas dire bonne poire devient une vraie furie face à ses ennemis. Dans ces cas là, même sa crainte habituelle ne parvient pas à le retenir. Son bon côté l'empêche de verser dans l'illégal, mais il cherchera tout de même la vengeance.

Manquant de confiance en lui, Angel a du mal à s'affirmer. Ainsi, il est plutôt influençable, ou tout du moins, pas vraiment déterminé à défendre ses idées. Le jeune homme baisse la tête et obéit, pensant ainsi éviter les pires ennuis, ou tout du moins en diminuer les conséquences. Il perd ses moyens lorsque quelqu'un lève la main pour frapper et recule, affolé, cherchant automatiquement la fuite. Ayant reçu bien des coups, le garçon peine à supporter qu'on élève la voix sur lui, de la même façon qu'il a du mal avec le contact physique avec d'autres humains. En revanche, il est très câlin avec les chiens.

Sportif sans être un malade des compétitions, Angel aime marcher, voir courir. Conservant malgré lui les habitudes que lui ont inculqué ses parents. Il est ouvert à toutes les activités même s'il a une préférence pour celles individuelles ou en duo avec un animal. Évidemment, sa santé assez fragile ne lui permet pas les sports extrêmes, sans compter que ce n'est pas dans son caractère. Ainsi, il pratique surtout l'agility, le canicross étant parfois trop difficile pour lui qui s’essouffle, non pas par manque de muscles comme le prouve sa silhouette sculptée... Sinon à cause d'un léger trouble d'alimentation, commun aux mannequins, ce qu'Angel fut à un moment de sa vie.

C'est aussi une personne maladroite et distraite, craignant toujours de vexer voir de dégoûter ses interlocuteurs. Il aimerait être comme les jeunes de son âge, enchaîner les fêtes, causer Filles devant une bonne bière, être doué en football américain. Seulement, avec ses vêtements d'étudiant sage, on ne peut pas dire qu'Angel corresponde au profil typique. Sa dite maladresse, son décalage avec les conversations le mettent en marge de la société, et c'est pourtant aussi ce qui le rend charmant.

L'une de ses plus grandes phobies est que l'on découvre son homosexualité, ou que sa famille retrouve sa trace -même si ce dernier n'en a probablement rien à faire de lui.-

Histoire: ▬ Aràn n'est pas précisément un nom typique des Etats-Unis, ni Angel lorsqu'on le prononce à l'espagnol. En effet, la famille du jeune homme a immigré depuis le fin fond de l'Andalousie, attirée par le rêve Américain, lorsqu'il avait 10 ans. Jadis enfant de la campagne et petit frère de Raùl, 3 ans, c'était un gamin joyeux, proche de la nature voir un peu casse-coup, chose qui ne convenait guère à sa mère lui trouvant une constitution assez délicate. Son père, Alberto en revanche était enchanté par ce caractère aventurier qu'il ne savait pas exacerbé, pour lui plaire justement. En effet, Angel était en réalité un fils à maman qui aimait rester dans les jupons de celle-ci, l'aider en cuisine ou simplement écouter ses histoires. Seulement, cherchant sans cesse l'approbation d'un géniteur macho aux idées très arrêtés sur le rôle de chaque sexe dans la société, il se forçait un peu.

Ce qui était en revanche plutôt naturel chez lui, c'était son lien facile avec les chiens. Toujours suivi par une horde de cabots qu'il nourrissait avec son goûter du midi, apte à attendre des heures pour qu'un chien aussi peureux que miteux vienne manger dans sa main, Angel était doué. Alberto voyait cela d'un mauvais oeil, car pour lui, ces animaux n'étaient que des outils de travail, à l'image des Galgos qu'il possédait pour la chasse.

Vivant au-dessus de ses moyens, la famille tint le rythme jusqu'aux dix ans d'Angel. Le père étant porté sur la bouteille-sans être alcoolique.- fut viré de son travail qui ne le payait pas assez pour couvrir ses folies de toutes façons. Leur seconds fils pourtant demeurait heureux, souriant à la vie. Peu lui importait l'argent. Il aimait ses parents qui, somme toute, l'avaient toujours bien traités, surtout sa maman chérie, si câline à son égard-un peu en cachette de son époux qui lui serinait que les garçons n'étaient pas faits pour être dorlotés à longueur de temps.-

L'arrivée en Amérique fut bénéfique pour les affaires d'Alberto, qui, malgré son coup dans le nez était loin d'être un imbécile. Il ouvrit un restaurant typiquement espagnol, jouant sur les stéréotypes parfois abusifs de sa région, exotique, qui attirait. Homme de dur labeur, c'était un bon mari pour Lucia malgré un côté macho qui l'énervait parfois. Pourtant, ils s'aimaient. Leurs enfants grandissaient, ne s'entendant pas aussi bien qu'ils l'auraient voulu, mais ça leur passerait sûrement songeaient-ils.

A ce propos, Alberto avait de grands projets pour eux. Ayant rapidement intégré le fonctionnement du système Américain, il avait envoyé ses fils dans de bonnes universités quand le temps fut venu. Néanmoins, ce n'étaient pas les bonnes notes d'Angel, assidû -bien qu'ayant la bougeotte selon ses professeurs- qui l'intéressaient, sinon la montée en gloire rapide, à la sueur du front. Raùl failli le combler en se montrant prometteur dans l'équipe de football américain de son université. Néanmoins, il stagna pendant trois ans au même niveau avant d'être viré car trop violent.

A son tour, Angel entra dans le monde de ce sport. La pression était énorme pour lui car son paternel plaçait ses derniers espoirs en lui. Ambitieux, matérialiste, il aimait son fils et voulait le meilleur pour lui, et le lui montrait en étant sur son dos 24h/24h. Raùl restant son fils fut "pardonné", le fait qu'il trouve une belle petite amie Américaine de bon rang social aidant sûrement. Désormais l'aîné travaillait dans le restaurant, destiné à prendre la suite. Angel lui ne se montra jamais prometteur comme son frère en sport. Il était doué en cours, mais ce n'était pas ce qu'on lui demandait. Manquant de carrure malgré une silhouette sportive, le garçon n'arrivait pas à s'améliorer malgré sa motivation. Revenir égratigné de partout, se lever à 5 h n'étaient que des détails pour lui, paniquant à l'idée de décevoir son géniteur qui lui laisserait probablement passer moins de choses qu'à son aîné, vu qu'il était sa dernière chance de briller.

Ainsi, bien que la relation entre le jeune Andalou et sa mère était sans anicroche, celle avec son géniteur était assez... Tendue. Sans en arriver à l'extrême, ils en arrivaient fréquemment à des chamailleries comme on en voit dans toutes les familles, enfin, surtout celles où le père est particulièrement exigeant, mais rien d'exceptionnel à signaler. D'ailleurs, vu son manque de caractère, Angel avait l'habitude de céder assez vite à Alberto, ce qui, bizarrement, semblait l'énerver d'avantage.

Un autre sujet de préoccupation de son cher Espagnol Macho de père était l'absence de petite amie de son deuxième garçon. Ce n'était pourtant pas un tabou chez eux, puisqu'ancien homme à femmes, dans une maladroite tentative pour se rapprocher de son fils, il l'abreuvait de conseils et d'histoires salaces. Pour lui, Angel avait un joli minois, une gueule de héros sans saveur de film du dimanche renchérissait avec mépris l'aîné, jaloux. Mais rien n'y faisait, le plus jeune de la famille passait son temps à lire, étudier et rêver à des choses beaucoup moins matérielles et plus enfantines. Selon Alberto, c'était la faute de Lucia qui l'avait couvé.

A 19 ans, Angel trouva pourtant quelqu'un... De bon rang social aussi, et surtout, chose qui aurait dû plaire à son paternel, ayant justement percé dans le sport. Seul problème ? Ce champion universitaire de Football américain était le capitaine de l'ancienne équipe d'Angel. En effet, si l'Espagnol n'avait pas marqué Bryan Smith par son talent avec un ballon, il avait su le séduire sans le vouloir. Depuis, le capitaine s'était arrangé pour draguer celui qui ignorait tout de ces choses là. En cachette bien sûr, car si les tendances bisexuelles de Bryan se savaient, il pouvait dire adieu à sa carrière en plein essor.

C'est ainsi que sous couvert d'être des amis d'équipe, les deux garçons se voyaient souvent. Angel avait d'abord refusé ses avances, effrayé par sa découverte sur ses préférences et connaissant très bien les réactions de son paternel. S'il y avait une chose que cet homme traditionnel et macho ne pardonnerait pas, ce serait ces "mariconadas" comme il le disait toujours, plaisantant d'un rire gras sur les petites "mariquitas" qui le dégoûtaient. Un terme espagnol qui signifiait aussi bien coccinelle qu'homosexuel sur un ton méprisant. C'était couru d'avance ! A chaque fois qu'Alberto défiait ses fils, il lançait immanquablement un "alors, t'es pas cap ? Tapette ! " avec une grande claque dans le dos. Des trucs entre mecs comme disait Raùl partageant les pensées de son père.

Seulement Bryan avait insisté, lui promettant protection et aide en cas de problème. Il disait être fier de sa bisexualité-même s'il n'en parlait pas, évidemment- et amoureux d'Angel. Ce dernier, naïf et romantique croyait celui qui était de la même promotion que son frère-trois ans de plus donc- et accessoirement ami avec.

Angel était donc doublement prudent. Malheureusement, alors qu'ils étaient sensés faire leurs devoirs, lui et Bryan s'endormirent. Ils avaient profité de l'absence des parents d'Angel pour s'allonger sur le lit. Le capitaine avait bien essayé de passer une main sous le tee-shirt de son petit ami, mais le plus jeune, encore effrayé à cette idée avait refusé. Du coup ils s'étaient simplement blottis l'un contre l'autre pour écouter de la musique. Une vraie petite après-midi entre amoureux. Mais alors qu'il faisait des éloges mentales sur son chérie si attentionné, Angel s'était endormi, suivi de ce dernier, et ses parents, attirés par le bruit de la musique en rentrant les découvrirent. Malgré le fait qu'ils soient habillés, leur position ne trompait pas. Enlacés, les deux garçons étaient pris.

Bryan, contrairement à ce qu'il avait promis à son petit ami, ne l'aida pas. Pire, il insinua que c'était Angel qui lui avait couru après. Ce dernier ce taisait, encore abasourdi. De toutes façons, qui le croirait, lui le minable, le remplaçant de l'équipe, gardé uniquement en hommage au talent de son frère n'ayant jamais pu éclaté mais étant quand même reconnu dans son école ?

Mis à la porte après une dispute mémorable comprenant une chute dans les escaliers, un oeil au beurre noir et les cris de Lucia, Angel erra quelques temps dans les rues. Il n'osait pas aller dans un foyer d'accueil pour jeunes homosexuels rejetés par leur famille. Honteux de ce qu'il était, le garçon essayait de se débrouiller seul, accumulant les petits boulots avec une fausse carte disant qu'il avait 21 ans. John un garçon le guida pour faire les papiers mais aussi survivre dans les rues sans pitié de New York. Ils restèrent ensemble jusqu' à ce qu'Angel soit tabassé lors d'une attaque homophobe. John quoique sincèrement amoureux cette fois disparu, ne voulant pas mettre d'avantage son ancien compagnon en danger, mais souhaitant également les éviter en ce qui le concernait.

A nouveau seul et ne se résignant pas au vol, le jeune Espagnol fut repéré après un an d'errance alors qu'il faisait la manche par un drôle de bonhomme étrangement joyeux. Malgré la crasse qui trônait sur le visage d'Angel, ce dernier avait prit son visage entre ses deux mains, appréciant ses traits émaciés et fatigués. Bernardo, lui aussi immigré espagnol -bien que ce soit depuis des générations en ce qui le concernait- était un petit photographe. Pas très réputé, ni riche mais doué. Il prit Angel sous son aile et en fit un mannequin. Là encore, le jeune homme ne se remplit pas spécialement les poches ni n'acquit une renommée extraordinaire, d'autant plus que ce boulot inattendu ne lui convenait pas spécialement. Cependant, il put ainsi avoir une vie décente, comprenant un appartement loué par les soins de sa boîte. Angel posa pour plusieurs petits magazines de vêtements, ainsi que, sommet de sa carrière, dans un recueil de mode.

Malheureusement, son véritable âge fut découvert alors qu'en pleine montée, il avait été invité, lui et Bernardo -devenu son agent.- dans une soirée prometteuse. Angel qui ne pressentait rien de bon avait fini par céder comme d'habitude face à celui qui était devenu un second père à ses yeux. En effet, contrairement à ce que les clichés auraient suggéré, jamais Bernardo ne le touchait, par ailleurs très amoureux de sa femme Belinda. Jamais il n'avait connu les préférences de son pupille, ni son âge réel d'ailleurs.

C'est avec un air désolé qu'Angel partit donc, avant de créer des ennuis à son employeur. Il traîna à nouveau un peu dans la rue, enchaînant périodes de petits boulots d'étudiants sur-exploités et chômage -qu'il ne touchait pas d'ailleurs, car ayant des papiers trafiqués.- Puis... Le jour de sa majorité, enfin libéré et apte à voyager, il finit par choisir la Nouvelle Ithaque grâce à une publicité concernant la ville de la "seconde opportunité". Une ville canine, ça ressemblait à un rêve, c'était trop beau pour y croire. L'Andalou avait bien sûr hésité avant de partir, seulement voir son père dans le métro l'avait aussi terrifié que dégoûté. Prenant ça pour un signal, il avait réuni tout son argent durement amassé et était parti.

Angel fut accepté à la Nouvelle Ithaque grâce à ses bonnes notes et diplômes passés par correspondance. Il fut également prit comme assistant bibliothécaire-posant encore un peu pour se faire de l'argent facile, le monde de la mode payant bien.-, un travail qu'il apprit à apprécier vraiment tant il différait de ses anciens jobs. Cachant soigneusement son secret qui l'avait mené à l'errance, le garçon désormais plus ou moins installé, avec ses hauts et ses bats de jeune est décidé à prendre un chien si l'occasion se présente.

côté canin

Le chien idéal ▬ Angel se fiche de la race ou de la lignée. Il se moque aussi de la naissance de l'animal qui peut aussi bien provenir des meilleurs élevages que de la rue. Tout ce qu'il souhaite, c'est rencontrer cet animal fidèle qui fera battre son coeur. Sportif à sa manière, Angel pourrait être mené à faire des compétitions si son animal est doué. Pour l'instant ça ne lui vient même pas en tête.
Il est probable qu'il rencontre son futur toutou dans la rue, ou si c'est un pur race, lors d'un shooting photo (pourquoi pas, ce ne sont que des suggestions.)

Lignée visée ▬ Working ou Show peu importe
Propriétaire de ▬ /

Aspirations ▬ Faire un magasin d'accessoires canins de bonne qualité et originaux. Éventuellement participer à des concours (l'idée germera dans sa tête selon le chien. )

derrière l'ordi je suis...

Pseudo ▬ Angel
Parrain ▬ /
Code ▬ Samedi 9 Janvier 2016
Quelque chose à dire ? ▬ J'espère que ma fiche vous plaira, je l'ai rédigé vite fait, désolée    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 61
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Leashless
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE3/5
~~~~~AGILITÉ4/5
~INTELLIGENCE5/5
~~~~CHARISME1/5

Yasko
MessageSujet: Re: Angel Aràn [terminé]   Dim 10 Jan - 3:36

Welcome !


♒️ YASKO ♒️


Yasko aboie en #15597e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin Messages : 239
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Kutie club
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2/5
~~~~~AGILITÉ3/5
~INTELLIGENCE3/5
~~~~CHARISME6/5

Khaleesi
MessageSujet: Re: Angel Aràn [terminé]   Dim 10 Jan - 10:34

Bienvenue ici !
Ton personnage pourrait-être le maître de Khaleesi ? A voir ensemble. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 29
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Sans groupe
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE4/5
~~~~~AGILITÉ3/5
~INTELLIGENCE3/5
~~~~CHARISME3/5

Cyrcam
MessageSujet: Re: Angel Aràn [terminé]   Dim 10 Jan - 12:29

Bienvenue :D


The reality is what does not disappear when we stop believing.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 419
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Pègre
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2 / 5
~~~~~AGILITÉ2 / 5
~INTELLIGENCE4 / 5
~~~~CHARISME5 / 5

Neal Matthews
MessageSujet: Re: Angel Aràn [terminé]   Lun 11 Jan - 0:11

O.M.G l'histoire est trop trop attendrissante et JE L'AIME DEJA QUOI
RP vite avec que je te stalke I love you


Forget safety. Live where you fear to live. Destroy your reputation. Be notorious.
oui:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/dieztastic

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Angel Aràn [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angel Aràn [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pawprints :: { Hors Jeu } :: Passeports et Puces électroniques :: Passeports et Puces électroniques Valides-
Sauter vers: