AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Damasio || And there's always time to change your mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féminin Messages : 46
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Leashless
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE3
~~~~~AGILITÉ4
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME3

Damasio
MessageSujet: Damasio || And there's always time to change your mind   Mer 13 Jan - 22:57

▬ DAMASIO

la base

Age ▬ 4 ans
Sexe ▬ ♂
Orientation sexuelle ▬ Hétéro
Groupe ▬ Leashless, sans affiliation particulière
Race▬ Laïka de Sibérie occidentale
Lignée ▬  Working
Spécialité ▬ Chien de chasse
Statistiques
Puissance : 3/5
Agilité : 4/5
Intelligence : 4/5
Charisme : 3/5


ça se corse !

Caractère: ▬ « Damasio est un bon chien » aurait dit Propriétaire si on lui avait posé la question. Le fin limier est de nature joviale et enthousiasme, il aime les humains et s’entend très bien avec la plupart des chiens qu’il rencontre. Étant donné ses origines et ses passe-temps, il n’est pas très surprenant qu’il soit compétitif cependant il ne semble pas mauvais perdant. L’air insouciant, il a pourtant le souci de plaire. C’est un chien très actif, qui s’ennuie dès qu’il n’a plus rien à faire. Il doit donc se tenir occupé, le plus souvent avec une activité physique. C’est une bête responsable, qui connaît sa place et qui adore participer à des compétitions. Il est docile mais un peu têtu. Lorsqu’il a une idée en tête, il est infernal. Il est très joueur, avec les humains autant qu’avec les chiens. S’il est toujours méfiant au début, il accepte les premiers généralement très rapidement et sait se faire aimer. Il apprivoise les autres chiens avec autant de facilité. Lorsque le courant ne passe pas et qu’il se sent menacé, Damasio préfère régler le conflit avec les crocs plutôt que de fuir.
Avec ses semblables, il a appris à ne pas se dévoiler trop rapidement. Il faut bien garder une part de mystère. Avenant et de bon conseil, il a cependant tendance à se montrer rancunier et un peu effronté. Il lui manque un peu de tact et a tendance à parler trop vite. Avec les années, il s’assagira sans doute. Opportuniste, il adore rencontrer de nouvelles personnes et tenter de nouvelles expériences. Son histoire fait aussi qu’il ne s’attache pas trop vite; il a trop souvent lié des amitiés avec d’autres chiens de chasse qu’il a côtoyés quelques fois pour ne plus jamais revoir. Il a en revanche une excellente mémoire, dont il se servait jadis pour se rappeler des odeurs, des sentiers et des qualités et des faiblesses d’autres concurrents à des compétitions. Il se rappelle toujours des noms et des visages, ce qui n’est rien pour améliorer sa rancune. Damasio n’a qu’une seule parole, il est fidèle à lui-même et généralement plutôt prévisible.



Histoire: ▬ Maman était une jolie femelle. Elle avait une fourrure noire et blanche, aux poils longs et drus. Elle avait une jolie queue, qu’elle exhibait, courbée et bien fournie. Son visage n’était jamais le même. Souriant pour son maître et partenaire de chasse, Monsieur, doux avec ses rejetons, concentré lorsqu’elle chassait. Ma mère adorait chasser, elle vivait pour l’adrénaline que lui procurait une course après une longue traque. Elle se tenait donc en forme, elle faisait beaucoup d’exercices et surtout, elle entretenait une complicité avec le Monsieur, notre propriétaire. C’était un homme bien, très travaillant et ayant de bon cœur. Il appréciait la chasse presqu’autant qu’il appréciait Maman. Les deux étaient amis depuis toujours, j’ai cru comprendre qu’ils avaient grandi ensemble. Mon souvenir le plus marquant du Monsieur, ce sont ses mains. Il aimait sincèrement sa chienne, une brave bête qui lui avait déjà fourni quelques portées de chiots. Il nous aimait aussi, nous, petites boules de poils sans défense qu’il manipulait avec douceur, qu’il flattait avec tendresse et dont il prenait soin avant de les vendre à nos nouveaux maîtres. Seule Maman devait rester à ses côtés, tous l’avaient compris.

Lorsque je pense à ma mère, la première chose qui me vient à l’esprit c’est ses yeux. Elle avait de grands yeux bruns, plein d’amour et de magie. Ses propres parents faisaient partie d’une Meute de chiens de chasse et avaient des portées de temps à autre. Les chiots étaient tous vendus à des particuliers. Maman et un de mes oncles ont été achetés par le Monsieur lorsqu’ils étaient très jeunes. Ils étaient destinés à participer à des concours, à chasser et possiblement à la reproduction. Le mâle est tombé malade quelques mois plus tard et est décédé, mais la femelle a tenu bon. Je fais partie de l’une des dernières portées auxquelles ma mère a donné le jour. Elle a été accouplée seulement à quelques reprises, sous les encouragements insistants d’experts dans le domaine qui refusaient de voir son potentiel génétique perdu. Mes frères, mes sœurs et moi-même devons notre mode de vie à notre odorat surdéveloppé et à nos talents de chasseurs. Nous avons tous quitté la demeure maternelle pour faire notre vie ailleurs.

J’ai déménagé chez mon propriétaire dès que j’ai été sevré. Cela explique pourquoi les souvenirs que j’ai de ma mère, de mes frères et sœurs de lait ainsi que du Monsieur sont plutôt flous. Ce dont je me rappelle clairement, c’est d’avoir appris à suivre une piste, à rabattre des souris et à obéir à mon propriétaire, que j’ai affectueusement appelé Propriétaire. Tout en moi est conçu pour la chasse et cette éducation n’a été qu’un jeu pour moi. J’ai rapidement été initié à la forêt, aux véritables proies mais aussi à la présence d’autres humains et à celle d’autres chiens. La plupart des Hommes étaient corrects. Ceux que j’ai rencontrés n’en avaient pas le choix s’ils voulaient que leur chien coopère lors de traques. Idem pour les autres molosses. Je m’entendais bien avec la plupart d’entre eux, mais il faut dire que mes plus proches amis avaient tous la même vie que moi : nés pour chasser, plus souvent en forêt qu’ailleurs. Cette vie me convient très bien. Propriétaire était un homme doux et juste, il savait ce qui était bon pour moi. Lorsqu’il devait s’absenter, il me laissait à l’intérieur de la maison et me disait d’être sage. Pour lui faire plaisir, j’essayais de ne pas mâchouiller les divans à outrance. Et lorsqu’il entrait dans notre demeure et que je faisais semblant de ne pas l’avoir vu pendant des jours, il me glissait une gâterie sous le museau, le plus souvent un os ou un morceau de sa propre nourriture.

Je n’ai déménagé que deux fois dans ma vie. La première pour quitter mon lieu de naissance, et la seconde pour quitter la maison où j’avais passé la majeure partie de mon existence. À ce moment, j’étais déjà un jeune adulte, vigoureux et plein de grâce, reconnu dans le milieu  pour mes performances exceptionnelles, adoré et cajolé lorsque Propriétaire et moi nous promenions sur la rue, surtout par les enfants. Un jour, mon compagnon de chasse a commencé à empiler les trucs dans notre maison, puis à les ranger dans des boîtes, qui disparaissaient petit à petit. Quelques jours plus tard, c’était moi qu’il mettait dans une boîte. J’aimais Propriétaire de tout mon cœur, et je crois qu’il m’aimait aussi. Je n’ai donc jamais compris pourquoi parfois, il ressentait le besoin de me ranger dans cette boîte en plastique qui s’appelle cage. Je ne suis pas un oiseau, je ne vais pas m’en aller même si je sais pertinemment que nous nous dirigeons chez le vétérinaire. Cette fois-là, ce n’est pas chez le véto que nous sommes allés mais bien dans une nouvelle ville. La fenêtre de la voiture était ouverte, et j’ai senti dès les premiers instants que cet endroit était unique au monde. Ça sentait le chien. Beaucoup.

Propriétaire et moi nous sommes établis dans une nouvelle maison, que j’ai pris soin d’inspecter dans tous ses recoins, au cas où. Ithaque a été pour nous un nouveau départ. Mon maître a trouvé un travail dans un bureau d’avocats presque aussi prestigieux que celui qu’il venait de quitter. Et nous avons continué à chasser. Je n’aurais pas supporté ne plus suivre de proie, ne plus filer dans la forêt, ne plus m’essouffler à force de suivre une piste. Notre nouvelle maison était plus petite, certes, mais elle avait une plus grande cour arrière, ce qui me convenait parfaitement. Le quartier regorgeait de cabots tous plus différents les uns que les autres. Venant d’un milieu plutôt fermé, je n’avais jamais côtoyé de caniches rois de concours de beautés et très peu de chiens policiers un peu menaçants. J’ai fait connaissance avec beaucoup de chiens, avec presque autant d’humains et ça m’a beaucoup plu. Avant, Propriétaire et moi fréquentions très peu de monde. Il travaillait beaucoup et nous passions le plus clair de notre temps à la maison. Désormais, nous sortions souvent, parfois plusieurs fois par semaine. La vie mondaine plaisait à Propriétaire, nous nous prêtions volontiers au jeu. Cette époque a été marquée par sa renaissance. Mon ami humain s’est épanoui, lui qui était si renfermé et si timide. Il a pris de l’assurance, il a pris goût à la vie mondaine, il a appris ce que ça fait d’être le centre de l’attention. J’éprouve toujours un sentiment de fierté à son égard.

Mon petit monde a basculé par un bel après-midi. Propriétaire et moi faisions une ballade dans un parc en compagnie d’une charmante jeune femme et de son chien. C’était un printemps, le troisième suivant celui de ma naissance. Le chien et moi jouions gaiement à gambader et à nous courser. Quelques pas derrière nous, nos propriétaires marchaient en discutant. Je dois dire que mon maître avait fière allure ce jour-là, et pour cause : il souhaitait faire bonne impression sur sa charmante interlocutrice. Je les regardais du coin de l’œil, je contemplais leur bonheur. Cela explique pourquoi je n’ai pas remarqué le trou devant mes pattes. Mon ami a jappé, un petit cri sec, mais il était déjà trop tard. Ma patte avant gauche s’est logée au fond de la cavité sans doute formée par un des nôtres ayant un penchant pour le creusage. Une seconde plus tard, j’ai entendu un « crac » retentir. La douleur a mis une bonne seconde à  rejoindre mon cerveau. Le reste est flou. Je me rappelle avoir gémit, je me rappelle souffrir le martyr, je crois avoir appelé à l’aide, et je me souviens que Propriétaire m’a pris dans ses bras. Ça m’a rappelé lorsque le Monsieur, chez Maman, nous prenait et nous serrait contre lui. Je me suis concentré sur ce souvenir pour ne pas me prendre dans les brumes.

Puis j’étais sur une table d’opération, chez un vétérinaire, avec des tubes qui sortaient de la gueule. Ma patte blessée ne me faisait pas plus mal que les autres, mais tout mon corps brûlait. J’ai cherché Propriétaire du regard, je ne l’ai pas trouvé. Je me suis un peu agité, une femme habillée en blanc m’a flatté un peu, puis je me suis rendormi. Ce n’est que des jours plus tard qu’on m’a autorisé à quitter l’hôpital. Le regard que mon maître a eu pour moi en me ramenant à la maison m’a profondément troublé. Un mélange de tristesse, de pitié, et une lueur de joie, une toute petite. Il y avait des chances que je guérisse. Une mauvaise fracture additionnée à un muscle contusionné et des tendons endommagés n’est pas facile à traiter mais n’est pas sans espoir. Il y avait des fortes chances que je me remette rapidement, étant donné mon excellente condition physique et ma constitution forte. Ça ne m’a pris quelques jours pour déambuler joyeusement dans la maison comme si de rien n’était, malgré le repos prescrit. Je mangeais bien, j’avais un comportement habituel, tout allait pour le mieux. Seule la boiterie subsistait, à mon grand déplaisir et au désespoir de mon colocataire. Sans compter les douleurs qui me parcouraient la patte lorsque je courais trop longtemps.

Les jours ont passé, les semaines aussi. Pas ma boiterie. Ni la déception que je lisais dans toutes les paroles de mon ami humain à mon égard, ou la tristesse que je détectais dans ses yeux. Bien entendu, nous étions très proches et nous nous aimions beaucoup. Mais notre principale activité commune était la chasse. Or, un chien qui n’est pas à son plein potentiel peut difficilement performer, et encore moins participer à des compétitions. Dans une ville comme Ithaque, un chien blessé, même expérimenté et talentueux, n’a pas la moindre chance de décrocher un prix. En parallèle à la déception de mon maître, que je devais supporter sans fléchir pour ne pas le décourager encore plus, je devais vivre un deuil plus personnel. Tous mes ancêtres ont été des chiens de chasse. Ma mère, celle que j’ai le mieux connu, n’aurait pas supporté de ne plus pouvoir chasser. Mon père, que je n’ai rencontré qu’en quelques occasions, était un pisteur hors-pair. Toutes les fibres de mon corps, toutes celles de mes frères et de mes sœurs, font de nous des êtres assoiffés de grands espaces, de longues poursuites. Propriétaire m’a choisi parce que j’étais le plus vif de ma portée. Il a vu, dans ma démarche encore chancelante et dans mon regard émerveillé, que je ferais un bon coéquipier. À cause de cette blessure, je n’étais plus celui dont il avait besoin.

J’ai vite compris ce que je devais faire. Ça n’a pas été facile. D’un autre côté, les risques de me voir entièrement guéri et sans séquelles diminuaient de jour en jour. Si je partais, Propriétaire n’aurait qu’à m’oublier et à se trouver un nouveau chien, en meilleur état que moi. Si je restais à la maison, je savais que cela lui briserait le cœur de partir avec un autre camarade en me laissant derrière. C’était si simple à imaginer, si simple à faire. Je n’ai eu qu’à attendre que nous partions en promenade. Il s’écoulait toujours quelques instants entre le moment où mon maître et moi franchissions le pas de la porte et celui où il attachait la laisse à mon collier. J’en ai profité pour filer. Malgré les réminiscences de ma blessure récente, je courrais tout de même beaucoup plus rapidement que mon ami bipède. J’ai détalé, et pour la première fois j’ai ignoré la douleur pour mieux me concentrer. Je n’ai pas eu à cavaler longtemps pour perdre Propriétaire. Je l’ai suivi toute la journée, alors qu’il se promenait dans le quartier en m’appelant. Ne pas le rejoindre, ne pas bondir vers lui pour qu’il me serre dans ses bras et qu’il me caresse a été encore plus difficile que de courir. Ça a duré presque une semaine. Chaque matin, je me levais en même temps que lui pour l’espionner alors qu’il se promenait comme une âme en peine, attendant mon retour. Lorsqu’il s’arrêtait, le temps de manger un peu, j’essayais de faire de même. C’est là que j’ai appris à chaparder pour me nourrir, chose que je n’avais jamais faite auparavant. Les soirs me fendaient le cœur aussi. Propriétaire, avant d’entrer dans sa demeure si vide sans moi, jetait un regard au-dessus de son épaule, au cas où je réapparaisse soudainement. Il ignore à quel point ça a failli arriver.

J’ai préféré ne pas traîner trop longtemps dans les environs. Ce que je me suis dit, c’est que j’vais besoin d’un nouveau départ. La vérité, c’est que je savais que je ne résisterais pas à l’envie de retourner auprès de mon humain même si je savais que ce n’était pas la meilleure chose à faire.


côté canin

Le maître idéal ▬ Propriétaire était son maître et il l'aimait sincèrement; il était juste et bon, Damasio le considérait davantage comme un ami et partenaire de chasse qu,un véritable maître.
Propriété de ▬ //
Aspirations ▬ Découvrir l'existence de chien sans maître, refaire sa vie.

derrière l'ordi je suis...

Pseudo ▬ Cynna
Parrain ▬  Gryfi
Code ▬ 13 janvier 2016
Quelque chose à dire ? ▬ Joli forum **




Dernière édition par Damasio le Mer 13 Jan - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 153
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Leashless
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2
~~~~~AGILITÉ4
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME4

Aether
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   Mer 13 Jan - 22:58

BIENVENUE FILLE D'ÉCREVISSE ♥
Damas et Aether vont rule the world together 8D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin Messages : 239
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Kutie club
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2/5
~~~~~AGILITÉ3/5
~INTELLIGENCE3/5
~~~~CHARISME6/5

Khaleesi
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   Mer 13 Jan - 23:04

Bienvenue ici ! I love you
Cynna d'lw ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 419
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Pègre
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2 / 5
~~~~~AGILITÉ2 / 5
~INTELLIGENCE4 / 5
~~~~CHARISME5 / 5

Neal Matthews
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   Mer 13 Jan - 23:28

Eh bien Gryfi si tu nous ramènes encore des membres de cette envergure on va envisager de te prendre en CDI :'D
Bienvenue donc !
Comme le laisse supposer ma mini-intro, je suis fan de ta fiche, j'adore ces histoires qui forment des mini-romans, vous avez un putain de style et j'ai hâte de lire vos RPs ! I love you

Deux petites choses cependant :
- Ton avatar doit être en 200x320, pas 200x400
- tes stats doivent faire un total de 14 et non 13 comme ton loup est un working

Encore bravo pour cette jolie création de perso, j'adore comme tu as exploité la race, l'affection des humains pour les chiens et inversement, la place que l'activité a dans leur vie... C'est donc un +10 de réput, bien entendu.
au fait:
 


Forget safety. Live where you fear to live. Destroy your reputation. Be notorious.
oui:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/dieztastic
avatar
Féminin Messages : 46
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Leashless
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE3
~~~~~AGILITÉ4
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME3

Damasio
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   Mer 13 Jan - 23:48


Merci beaucoup, j'suis flattée :')
Je file changer ces petits trucs! Bravo pour la rapidité de correction!
Eh oui, que ferions-nous sans cette fabuleuse Gryfi? x)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 153
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Leashless
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2
~~~~~AGILITÉ4
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME4

Aether
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   Jeu 14 Jan - 0:12

Neal» Pfffff, cette image haha xD
Cynna» Aaaah le cariwbouuuw! (I'm sexy and I know it *pan*)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 142
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe:
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE
~~~~~AGILITÉ
~INTELLIGENCE
~~~~CHARISME

Orage
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   Jeu 14 Jan - 11:09

Bonjour et bienvenue.

Moi qui pensais avoir perdu du niveau.... le confirme aujourd'hui.

Que faire face à une telle fiche ? J'ai envie d'effacer la mienne et tout refaire.

Sublime perso.


Signature par Neal I love you Merci. Avatar par Orage

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 419
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Pègre
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2 / 5
~~~~~AGILITÉ2 / 5
~INTELLIGENCE4 / 5
~~~~CHARISME5 / 5

Neal Matthews
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   Jeu 14 Jan - 19:41

C'est tout bon, je te file tes points et ta couleur :)


Forget safety. Live where you fear to live. Destroy your reputation. Be notorious.
oui:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/dieztastic

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Damasio || And there's always time to change your mind   

Revenir en haut Aller en bas
 
Damasio || And there's always time to change your mind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) ROBERT DOWNEY JR - Hey dad, maybe it's time to change
» Je change tout le temps d'avis...
» Bon plan Réunions troc/échange à domicile
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» pour que la balle change de couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pawprints :: { Hors Jeu } :: Passeports et Puces électroniques :: Passeports et Puces électroniques Valides-
Sauter vers: