AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Still you ? [PV. Khaleesi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Féminin Messages : 61
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Leashless
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE3/5
~~~~~AGILITÉ4/5
~INTELLIGENCE5/5
~~~~CHARISME1/5

Yasko
MessageSujet: Still you ? [PV. Khaleesi]   Dim 17 Jan - 1:31


Tu n'avais pas perdu de vue ton objectif. Tu devais répondre aux attentes de Toskel pour gagner son respect et sa confiance, peut-être que comme cela, il te considérerait autrement que comme un grand chiot un peu foufou. Peut-être qu'en réussissant tout cela, tu serais mieux vu, tu aurais le droit à une promotion ou je ne sais quoi. Tu pouvais toujours essayer. Au pire, tu serais toujours dans ses bonnes grâces, c'était mieux que d'être dans les mauvaises. M'enfin, pour cela, tu devais quand même réussir ta mission, chose que tu avais retardé un peu, étant donné la rencontre que tu avais fait. Cette rencontre allait peut-être même t'aider. Contre toute attente, un membre du Kutie'club qui t'avait paru acariâtre du début à la fin de la discussion semblait vouloir apprendre à te connaître. C'est vrai qu'elle ne voulait pas vraiment te rencontrer toi, mais ce que tu semblais représenter, ce Teos dont tu t'étais créé l'identité. Qu'est-ce que c'était que cela ? Un mensonge ? Oui. Non. Peut-être. Toujours est-il que cela te permettait en premier lieu de moyen de protection, une protection contre d'éventuelles représailles. Mais en même temps, ce serait difficile de l'avouer pour de bon si cela venait à advenir que tout était basé sur un mensonge. Après tout, Khaleesi était un membre du Kutie'club, donc qu'importe. Tous ces chiens étaient des pourris ou plutôt toutes ses chiennes étaient infréquentables. Des personnages des plus acariâtre, méchantes, de vrais divas, des pestes de la pire espèce et pire que ça, des puces dont il valait mieux se débarrasser rapidement.  

Depuis ce matin, tu n'avais cessé de marcher. Tes pattes d'ailleurs commençaient à te le faire comprendre. Après avoir fait un tour dans l'Armageddon d'ordures de la fourrière, te voilà en train de marcher au beau milieu de la ville. Tu savais qu'ici, tu risquais de croiser beaucoup d'humains et que peut-être quelques-uns d'entre-eux tenteraient de t'approcher, voir de t'attraper. Tu savais qu'un moment d'inattention et couic ! Tu serais pris et direction le refuge. Combien de chien avais-tu vu partir en refuge à cause d'une erreur stupide. Alors que tu pénétras dans l'une des rues normalement peu fréquentée de la ville, tu te trouvas museau à museau avec toute une tripotée de stand avec une foule énorme. Ces humains avaient vraiment de drôle de coutumes, se rassembler comme cela, comme des moutons de pâtures, pour vendre de tout et de rien. Tien, par exemple des ananas et des lys, quel rapport entre les deux ? Alors que tu te décidais à faire demi-tour, consterné par cette étrangeté, tu te retrouvas face à un homme ventripotent, trapu et très laid. Tes yeux s'écarquillèrent et ton rythme cardiaque alla crescendo. Ton sang ne fit qu'un tour et tu n'attendis pas plus longtemps pour prendre tes pattes à ton cou, tu ne t'arrêtas que lorsque tes pattes ne purent plus faire un seul mouvement.     

Étonnamment, tu avais prit la direction des quartiers riches de la ville. Toi qui n'aimais pas croiser le genre de chiens qu'étaient les Kuties, c'est un peu dans leur lieu de prédilection que tu t'étais rendu. Couché sur le flanc, sur le trottoir, au pied d'un mur rocheux qui semblait s'élever jusqu'au ciel, tu avais le chic pour tomber sur les pires endroits. Tu mis un certain temps à reprendre ton souffle, mais progressivement, tu repris du poil de la bête après cette course poursuite et cette matinée de marche. Tu te redressas sur tes quatre pattes et de nouveaux aux aguets, tu pus observer les rondes incessantes de certains chiens qui allaient et venaient, toujours au bout d'une laisse, toujours bien propres, bien éduqués, semblant avoir tous adopté la mode des Kuties, un pedigree sans reproche et un caractère des plus snob. Tu en croisas toute une tripotée jusqu'à trouver un pelage familier, long, bleu merle. Un sourire presque sadique s'accrocha à tes lèvres. Teos renaissait. Tu te rapprochas de la chienne, tout guilleret, sans aucune once d'agressivité, tu l'accostas.

« Salut Khaleesi ! »


♒️ YASKO ♒️


Yasko aboie en #15597e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin Messages : 239
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Kutie club
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2/5
~~~~~AGILITÉ3/5
~INTELLIGENCE3/5
~~~~CHARISME6/5

Khaleesi
MessageSujet: Re: Still you ? [PV. Khaleesi]   Dim 17 Jan - 23:08

Khaleesi sortit du QG du Kutie Club en compagnie de Theresa, sa maîtresse qui ne la lâchait plus d'une semelle. Plusieurs jours s'étaient déroulés depuis sa rencontre avec un Leashless, qui s'était sûrement perdu en pénétrant dans le couloir du Kutie Club. L'Australienne ne s'était pas bien comportée avec ce chien. Elle avait été détestable, digne d'une véritable chienne de show. Pourtant, Khaleesi n'était pas comme ses camarades du Kutie Club. Elle était gentille et serviable, avec que ses camarades étaient détestables et égoïstes. Ils n'osaient pas parler aux étrangers alors que Khaleesi le faisait, tout de même avec une certaine crainte.
Theresa, qui était designer pour une boutique de prêt-à-porter canin et humain, devait se rendre dans son magasin pour montrer quelques nouvelles idées qui lui étaient venues à l'esprit durant la nuit. Elle s'était levée aux alentours de trois heures du matin, allumant toutes les lumières du salon, réveillant donc la pauvre Khaleesi, tout en l'empêchant de retourner dans les Bras de Morphée, et avait dessiné jusqu'au levé du soleil. Maintenant, il fallait que le directeur du magasin accepte cette nouvelle collection. L'Australienne espérait qu'il le ferait, car elle serait enragée d'apprendre qu'elle a été réveillée en pleine nuit pour rien. Le magasin où Theresa travaillait était situé dans les Quartiers Bourgeois, un endroit où les personnalités de la ville se retrouvaient tous. Il était difficile d'y pénétrer car de nombreux système de sécurité ont été mis en place contre la mafia d'Ithaque ainsi que les Leashless, qui étaient, si attrapés, tous envoyés à la fourrière.
Malgré l'heure tardive, il devait être aux alentours de 19 heures, il y avait énormément de monde qui marchait dans l'allée principale. Les réverbères illuminaient les rues abondantes de passants, profitant tous de la chaleur des boutiques. En effet, l'hiver était présent, avec sa température glaciale. Khaleesi trottinait d'impatience aux côtés de Theresa, ayant hâte d'arriver à sa boutique pour pouvoir se coucher au chaud, près d'un magnifique radiateur dernière tendance.

« Salut Khaleesi ! »

Malgré les nombreuses voix qui se mélangeaient dans la ruelle bondée de monde, Khaleesi avait bel et bien entendu quelqu'un l'appeler. Elle continua à avancer, les oreilles tendues. Son cœur palpitait à l'idée qu'elle soit connue au point que quelqu'un qu'elle ne connaisse pas l'appelle dans la rue, mais non, cette personne ne lui était pas inconnue. Il s'agissait du chien sans-laisse qu'elle avait vu quelques jours plus tôt. Il beau sourire apparut sur les lèvres de Khaleesi, qui néanmoins, continua aux côtés de Theresa. Elle n'essaya pas de s'enfuir, et entendit qu'elles arrivent devant la boutique de sa maîtresse pour lui faire comprendre qu'elle souhaitait rester dehors. Theresa la laissa faire, et disparut dans son magasin. Une fois sûre qu'elle ne reviendrait pas de si tôt, Khaleesi s'éloigna du magasin en trottant, en direction d'une ruelle sombre. Où est-ce que le chien qui l'avait appelée était passé ? L'Australienne le vit alors. Elle aboya, attirant son attention. Une fois en marche pour la rejoindre, la jolie chienne se mit dans l'ombre d'un panneau indiquant que la boutique de Theresa était ouverte.
Le sans-laisse arriva, tout sourire. Khaleesi lui rendit, puis sentit comme un malaise qui l'envahit. Comment se chien s'appelait-il ? L'Australienne fut rouge de honte de ne pas se rappeler de son nom. Elle n'avait pas beaucoup de mémoire, ou peut-être que le Leashless ne lui avait même pas donné son nom … En tout cas, elle ne s'en rappelait pas, mais lui en tout cas, avait retenu le sien.

« Excuse-moi, mais je ne me rappelle plus de ton prénom, » glissa-t-elle d'une voix hésitante, espérant qu'il n'allait pas mal prendre le fait qu'elle n'ai pas fait attention si oui ou non, il le lui avait bel et dit comment est-ce qu'il s'appelait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Still you ? [PV. Khaleesi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» khaleesi ϟ but dreams come slow and they go so fast

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pawprints :: { Quartiers riches } :: Quartiers Bourgeois-
Sauter vers: