AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Masculin Messages : 23
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Milice
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2
~~~~~AGILITÉ5
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME3

Xyria
MessageSujet: Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).   Mer 27 Jan - 21:08

    Et bien... ça, c'était du bateau, quand-même ! Grand, luxueux, moderne bien qu'il possède une décoration digne du vieux Titanic, où les humains se pavanaient en habits chics de la dernière mode avec des chiens tellement bien coiffés, lustrés, les griffes taillées et le poile parfaitement coupé qu'ils ressemblaient d'avantage à des statues d'elle ne savait quel matériel qu'à de vrais chiens. Elle les verrait presque porter eux-aussi des vêtements et se balader sur deux-pattes. Quoi-que elle avait beau penser cela, Xyria n'en avait pas vu beaucoup : un peu lorsqu'on l'avait faite embarqué, un doberman haut sur patte et trop maigre l'avait regardé d'un air tellement hautain qu'elle avait bien failli le mordre, et elle avait passé le reste du voyage à fond de cale, avec les bagages, l'humidité, les rats et Alexander, un dresseur du chenil où elle avait été élevée, qui l'accompagnait. Bah oui, évidemment : on n'allait quand-même pas laisser une simple chienne policière, de lignée pure, certes, mais pas franchement classe, se balader au-milieu du gratin canin. Rien qu'à penser à cela, la bergère allemande levait les yeux au ciel. Et elle avait pu en voir encore un peu à leur arrivé, alors qu'ils descendaient, Alexander la tenant laisse... il savait que ce n'était pas nécessaire, Xyria était très obéissante et docile, mais il valait mieux donner une bonne image d'elle, ainsi.

    Le voyage ne s'était pas particulièrement bien passé : la chienne avait été malade. Elle n'avait jamais voyagé en bateau, et c'était une expérience qu'elle ne tenait pas à réitérer. Mais normalement, il n'y avait aucune raison que ça arrive : elle était venu ici parce qu'on l'avait acheté, elle était sensée se faire adopter, et son excitation allait largement au-delà de ses nausées, si bien qu'elle se sentit tout-de-suite en forme dès qu'elle posa patte à-terre : le rêve de sa vie allait se réaliser, elle allait se trouver un maître ou une maîtresse et vivre la vie d'un chien "domestique" normal. Depuis le début de son dressage, depuis qu'elle savait qu'un jour, elle pourrait faire régner la justice au côté d'une personne humaine travaillant dans celle-ci, elle rêvait de ce jour. Elle n'espérait qu'une chose, maintenant : que la personne avec laquelle elle finirait serait bonne avec elle...

    Une grosse dame au nez pointu et à l'air hautain... plus autant que le doberman du début de son voyage... passa près d'eux. Elle tenait un chihuahua au bout d'une laisse qui ressemblait à une ficelle. Rien qu'à voir la femme et son chien, elle était certaine que l'animal devait avoir hérité d'un nom stupide à la "Fifi", et elle, elle devait avoir un nom du genre "Madame Delagrande Deladuchesse Dejesaispasquoi"... elle eut un petit rire moqueur en pensant cela, ce qui lui valu un regard outragé de la part du petit chien. Quand à la femme, elle prit soudainement son chien entre ses bras... peut-être avait-elle pris son rire pour un grondement... en s'exclamant :


    -Oh ! Vous devriez mettre un muselière à cet animal ! Il a voulu mordre mon petit Bijou chéri !

    Xyria lança un regard noir à la femme : comment-ça, "il" ? Ces humains ne savaient vraiment pas reconnaître la grâce féminine quand ils la voyaient ! En plus, elle demandait à se qu'on la muselle, ce qui lui déplairait grandement. Et puis, "Bijou" ? Encore plus ridicule que ce qu'elle avait imaginé pour lui, à la base. Elle commençait à se demander dans quelle genre de ville elle avait bien pu tomber, finalement...

    Alexander ignora tout-bonnement la femme, gardant l'air sérieux d'un homme de loi devant le "ouf" outragé de cette dernière, et au détour d'une ruelle, il se laissa à son tour éclater de rire. Il devait trouver ces gents aussi ridicules qu'elle. Puis ils donna une affectueuse caresse sur la tête de Xyria, et il continua son chemin en commentant :


    -Je te souhaite que la personne qui va te récupérer ne soit pas comme ça...
    -Mouais, répondit Xyria, bien qu'elle sache parfaitement que l'humain ne pouvait pas la comprendre. Moi-aussi.

    Ils avancèrent encore quelques mètres et s'arrêtèrent près de l'entrée du port. Là, il sortit une pancarte de son sac sur laquelle on pouvait lire le nom de Ashe Tysher, le plaça devant lui et attendit. Xyria, sage, bien dressée, s'assit à côté de lui et attendit aussi, droite et silencieuse, jetant juste de temps en temps un regard curieux aux passants...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 31
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Milice
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2/5
~~~~~AGILITÉ2/5
~INTELLIGENCE5/5
~~~~CHARISME4/5

Ashe Tysher
MessageSujet: Re: Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).   Jeu 28 Jan - 1:48



La jeune femme avait eu une nuit difficile, comme souvent, par ailleurs. L'insomnie avait la fâcheuse tendance à venir la côtoyer et pour ne pas arranger les choses, la détective avait la fâcheuse tendance à se forcer à rester éveiller lorsqu'elle travaillait sur une enquête. Son bureau était jonché par un thermostat de café, une tasse blanchâtre légèrement salie par une ou deux trace de coulées de gouttes brunâtres. Des cernes sous ses prunelles d'azur, Ashe n'avait pas attendu l'appel d'un haut-gradé de la Milice qui mettait un point d'honneur à lui rappeler qu'aujourd'hui, la demoiselle aurait un compagnon à quatre pattes, un fidèle allié pour l'aider. Si Ashe n'avait pas besoin qu'on lui rappelle, c'était clairement parce qu'elle était véritablement heureuse de cette nouvelle. Oh certes, aucune expression faciale n'était apparu sur son visage de marbre lorsqu'on lui avait annoncé qu'une jeune Berger Allemand nommée Xyria et rompue à l'exercice de la loi arrivait, achetée à son chenil au Texas et ramenée ici par bateau arrivait. Depuis quelques temps, la demoiselle réfléchissait à se lier à un canidé autant pour la compagnie que les missions, si aucun ne soupçonnait l'adoration qu'elle avait pour les chiens, il était pourtant bien là. Seulement, depuis Barbe-Rousse, aucun autre compagnon canin n'avait accompagné la jeune femme... n'était-ce pas le temps de changer ? C'était donc tout naturellement qu'elle s'était portée volontaire, faisant valoir ses motivations au-dessus de celles des autres membres sans compagnon, parlementant avec habileté en dépit de ses quelques mots acerbes qui avaient manqué de lui faire perdre son objectif.

« Bien entendu madame Ramirez. Je réparerai le verrou de votre porte à mon retour ! Oh, nous allons accueillir un nouveau colocataire, n'est-ce pas fantastique ? A tout à l'heure. », déclara Ashe alors qu'elle sortait déjà dans la rue, ignorant les réponses de la propriétaire de ce petit bâtiment qui pourrait s'apparenter à une maison, ou un appartement ? La détective n'avait jamais réussit à véritablement déterminer à quel catégorie cet endroit appartenait, à vrai dire, Ashe avait un toit sur la tête et cela était amplement suffisant. Par ailleurs, la jeune femme à la chevelure teintée d'immaculée n'avait pas encore précisé qui serait ledit nouveau colocataire, laissant la vieille femme quelque peu enrobée s'imaginer un tas astronomiques de scénarios comme elle avait l'habitude de se monter à l'esprit, la Mexicaine avait peut-être ce petit défaut - selon Ashe - de s'inquiéter trop rapidement mais, elle était bien agréable. La détective soupira doucement, passant une main sur son visage absolument dénue de maquillage, laissant ses effroyables cernes visibles. Autrement, la demoiselle n'avait aucunement énormément changé son style vestimentaire, arborant un trench coat noir et fermé, des bottines en cuir noir et sans talons, un pantalon tout aussi sombre. Le tout tranchant donc admirablement avec sa peau peut-être trop laiteuse, sa longue chevelure blanchâtre détachée, cascadant dans son dos.

Le port. Son entrée. Mains dans les poches, la demoiselle s'arrêta un instant tandis qu'un doux soupire satisfait franchit la barrière de ses lèvres charnues. Ses mirettes scrutaient les environs, passant sur quelques pancartes cartonnées indiquant des noms, ne voyant pas immédiatement le sien, Ashe s'avança un peu, déambulant quelques instants entre les êtres et les chiens tous plus différents les uns que les autres. Le port démontrait au final une véritable diversité, assez impressionnant. Seulement, ne regardant aucunement où elle marchait, la détective manqua de peu d'écraser un petit animal aux yeux exorbités qui couina de terreur, enroulant sa laisse autour des jambes de la jeune femme qui arqua un sourcil, l'observant dubitativement... cette petite chose était un chien ? Se dépêtrant de la laisse, Ashe fut incendiée par le regard noir d'une femme qui s'empressa de récupérer son chien. « Vous pourriez faire attention ! Vous n'êtes que des brutes ici, cela fait deux fois que mon pauvre petit Bijou a manqué d'être tué ! », cracha la femme, offensée.

« Après tout, vu la taille de votre bestiole, vous feriez mieux de le garder dans vos bras avant qu'un chien ne le confonde avec son repas. », rétorqua avec simplicité la jeune femme en se gardant étonnamment de faire un commentaire sur le nom du pauvre canidé terrifié et tremblant entre les bras de sa maîtresse. Ashe haussa ses épaules avant de reprendre sa route, finissant alors par capter un jeune homme parfaitement droit, imposant un certain respect de par sa prestance. Ce-dernier tenait entre ses mains une pancarte avec le nom de la jeune femme qui s'approchait, ignorant l'humain pour porter son attention sur le chien l'accompagnait. Ce-dernier - ou plutôt cette-dernière en dépit de sa physiologie impressionnante - était droite, visiblement d'une discipline impressionnante. La chienne également dégageait un sentiment de force tranquille et, à vrai dire, Ashe en était déjà sous le charme, impatiente de découvrir les capacités de la jolie femelle. La détective fut enfin devant eux et tandis sa main droite, serrant celle du jeune homme tout en se présentant avec un certain détachement que certains jugeaient de désagréable. « Je suis Ashe Tysher, détective privée et travaillant au sein de la Milice, enchanté. Si vous voulez vérifier, tenez, après tout, n'importe qui serait capable de se faire passer pour moi afin de s'emparer de votre magnifique Berger Allemand. »

Disant cela, Ashe avait donc récupéré sa carte d'identité, laissant le soin au jeune homme de l'examiner s'il le désirait. Laissant l'objet entre les doigts du dresseur, la demoiselle s'était accroupit face à Xyria, un léger sourire béat aux lèvres qui était relativement rare chez elle. La jeune femme approcha une main, laissant le loisir à la chienne de la sentir, venant ensuite glisser ses doigts sur le crâne du canidé, grattant du bout de ses ongles le haut de la tête de Xyria. « Contente de te rencontrer, je suis certaine que nous allons bien nous entendre toutes les deux. J'espère que tu es prête, le coin est assez agité en dépit de certaines apparences... », ah ça. Ashe n'avait que rarement le loisir de parler avec quelqu'un mais avec Xyria, cela risquait de changer. La détective risquait de se montrer bien bavarde avec sa nouvelle compagne, le fait qu'elle ne soit pas une humaine n'importait peu tant que l'intelligence et la compréhension était là. Après tout, Ashe était déjà persuadée que Xyria était bien plus intéressante que beaucoup d'êtres humains et chiens des environs. Elle se redressa, cessant un instant de sourire pour reposer ses mirettes sur le dresseur.

« Vous êtes obligé de l'attacher ou est-ce simplement pour faire bonne mesure ? Par ailleurs, tout est en ordre ? Je n'ai pas eu d'informations pour savoir s'il fallait ou non régler encore quelque chose. ». Enfin, c'était plutôt que la jeune femme n'avait aucunement répondu à l'appel. Débarquant ici comme une fleur. Glissant de nouveau ses prunelles céruléennes sur Xyria, un léger sourire aux lèvres à chaque fois qu'elle l'observait, charmée par la tenue de la femelle racée, de ses mirettes respirant l'intelligence, de sa bonne musculature. En somme, la Milice avait réussit à trouver un compagnon qui semblait s'allier à la perfection avec Ashe, cette dernière ne doutant à aucun instant du bon fonctionnement que ce duo dégagerait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin Messages : 23
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Milice
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2
~~~~~AGILITÉ5
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME3

Xyria
MessageSujet: Re: Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).   Jeu 28 Jan - 21:52

    Xyria, sage et obéissante, resta assise, immobile et attentive, jouant son rôle presque à la perfection, si ce n'est à un moment donné où elle baissa les oreilles et tourna le museau... mais Alexander ne s'en formalisa pas : c'était un chien, pas un garde royal anglais. Les supérieurs de leur chenil, au Texas, tentaient d'apprendre des postures d'attentes aux bêtes, mais ils étaient des animaux curieux de nature, ça ne marchait pas toujours. Alexander, en tout-cas, trouvait ça idiot. Et la chienne, de son côté, avait juste entendu le chihuahua et sa maîtresse pousser des cris, et elle était curieuse de voir ce qu'il arrivait encore au "pauvre petit Bijou"... pauvre petit, tu parles ! Sa maitresse devait lui donner du lait avec une paille. Elle ne les repéra pas, mais peu de temps après, une femme les aborda...

    Ça y était ! C'était elle ! La femme à qui elle allait appartenir, sa maîtresse... tendis que son accompagnateur lui serrait la main avec un large sourire amical et répondait :


    -Enchanté, madame Tysher. Je suis Alexander Distrey...

    Il eut un petit rire, avant d'ajouter :

    -Pas de mauvais jeu de mot sur mon nom de famille, s'il-vous-plaît.

    C'est qu'on n'arrêtait pas de lui en faite, au chenil...

    ... Xyria en profita pour observer la jeune femme. De grande taille, fine, elle avait les cheveux pales brillants et les yeux cernés... une acharnée dans son travail, à n'en pas douter, qui devait prendre très à cœur son rôle de détective. Et une femme simple, pas articielle, comme la grosse dame au chihuahua, qui sentait beaucoup trop fort le parfum, à s'en arracher la truffe, et se tartinait le visage avec tellement de couleurs différentes qu'elle n'arrivait même plus à savoir quelle était sa couleur d'origine. En cela, Xyria l'appréciait déjà... mais ce genre de personne pouvaient parfois se montrer dures... était-ce son cas ? Apparemment, non...

    Pendant que son accompagnateur vérifiait la carte d'identité de Ashe, ainsi que la photo qu'on lui avait donné d'elle pour être certain que c'était la bonne personne... en effet, ce n'était pas qu'il ne voulait pas avoir confiance en elle, mais dans cette ville où les chiens semblaient être l'Eldorado, et où la pègre serait sûrement trop heureuse de mettre la main sur une chienne de ce genre, on était jamais trop prudent... la femme se baissa au niveau de l'animal. Xyria prit le temps de sentir sa main, de s'imprégner de son odeur, puis elle posa sa truffe dedans, signe qu'elle l'acceptait. Elle remua même la queue à se qu'elle lui dit : une ville agitée ? Mais c'était exactement ce qu'elle voulait ! Bon, certes, qu'il y ait des crimes dans le monde était horrible, mais c'était bien pour ça qu'on l'avait dressée. Sans ça, elle n'était personne, elle n'était rien...


    -Elle vous aime bien, commenta distraitement Alexander sans quitter sa carte des yeux, vérifiant authenticité. Et oui, c'est pour les apparence, qu'elle porte la laisse...

    Tout était en ordre. Il rendit sa carte d'identité à Ashe, puis continua :

    -Certaine personne, dans le coin, pensent que des chiens comme elle, c'est dangereux et ça devrait être maintenu en laisse et muselé. Mais Xyria est très docile. Regardez...

    Il lui retira la laisse, et la chienne ne bougea pas.

    -Et particulièrement obéissante...

    Il leva le doigt, et la bergère allemande se redressa, droite comme au garde-à-vous. Il ordonna tout ces ordres d'un coup :

    -Assise couchée roule debout.

    Et elle exécuta immédiatement les quatre figures, s'essayant, s'allongeant, roulant une fois sur la droite et se redressant à-nouveau. Alexander la recompença par des félicitation, lui caressant la tête et lui flattant les côtes.

    -Temps que vous la traitez bien, continua-t-il, elle sera tout aussi obéissante avec vous. Xyria : pas bouger.

    Et il se tourna vers la femme, ne la surveillant même pas, sachant très bien qu'elle lui obéirait.

    -Toutes les formalités administratives sont réglées, ne vous inquiétez pas, lui dit-il. Il me reste juste une petite vérification a faire, si vous me le permettait...

    Il lui fiye un sourire amical et taquin, et lui expliqua :

    -Voyez-vous, nous tenons beaucoup à se que nos chiens trouvent de bons maîtres. Normalement, ceux qui veulent en acheter doivent venir passer une semaine de stage où ils passent toute une série d'épreuves avec leur compagnon à quatre pattes. Nous déterminons ainsi si ils les traiteront bien, seront à leur écoute et seront capable de les contrôler. Bon, votre milice à acheter Xyria et nous sommes loin du chenil, nous avons donc fait une entorse au protocole, mais je tiens quand-même à vérifier vos compétences par deux petites épreuves et deux questions.

    À nouveau, il fit signe du doigts, et Xyria se mit au garde-à-vous.

    -Pour commencer, c'est très simple : donnez lui un ordre, n'importe lequel, demandez lui de faire quelque-chose. Attention : vous devez être ferme, mais pas dure...

    Il voulait ainsi vérifier trois choses : d'abord, si Xyria lui obéirait. Et ensuite, il voulait voir si elle saurait adopter le bon ton : il fallait montrer à l'animal qui était le patron, mais en imposant le respect, et non la crainte. Et enfin : quand un chien obéissait, il était mieux de lui donner une récompense... une caresse, un compliment, et éventuellement une friandise. C'était comme ça que ça marché, à leur chenil du Trxas : on dressait les chiens avec de la fermeté, des recompenses, un peu de douceur, et surtour pas de violence. À un acheteur agissant ainsi, on lui refusait son chien direct. Mais ça, il ne le lui avait pas dit : c'était un test, pour voir si elle saurait y faire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féminin Messages : 31
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Milice
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2/5
~~~~~AGILITÉ2/5
~INTELLIGENCE5/5
~~~~CHARISME4/5

Ashe Tysher
MessageSujet: Re: Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).   Ven 29 Jan - 0:51



Sourire. Ashe observait la chienne remuer vivement sa queue après ses dires, démontrant sa compréhension, sa réactivité. Dans une fugace pensée, la jeune femme se fit la remarque qu'au final, ceux qui avaient décidé de lui accorder la chance d'avoir à ses côtés Xyria avait plus ou moins réussi à la cerner. La demoiselle écouta d'une oreille ledit Alexander Distrey qui avait préalablement demandé à Ashe de ne pas effectuer de jeu de mot sur son nom. De toute manière, la jeune femme ne l'aurait certainement pas fait, trouvant cela foncièrement agaçant certaines de ces blagues faîtes encore et encore, comme si chaque être la faisant pensait réellement être le seul à l'avoir effectué. Certes, cela en faisait rire. Mais, Ashe, cela la répugnait. Est-ce que c'était également dû au fait que son humour soit atypique ? Une bonne enquête compliquée, sanglante et dramatique l'amusait bien plus qu'une vulgaire blague qui faisait rire des tas et des tas d'humains.

Récupérant sa carte afin de la ranger simplement et sans y faire attention dans l'une des poches de son trench coat, la demoiselle hocha doucement sa tête afin de démontrer qu'elle écoutait le jeune dresseur. Maintenue en laisse et muselée ? Ô grand dommage pour ceux qui pensaient cela, la détective n'était aucunement du genre à garder son chien à ses bottes, serrant entre ses doigts la laisse comme si sa vie en dépendait. Xyria était équilibrée, loin d'un chien sautant sur tout ce qui bougeait, la bave à la gueule. Et même si certains n'apprécieraient pas, Ashe comptait bien lui laisser une grande liberté de mouvement, surtout lors du travail, la jeune femme était persuadée que le travail chacun de son côté pouvait être aussi utile que celui en coopération. Savoir se disperser de temps à autre, ce n'était pas plus mal. Par ailleurs, l'obéissance et la docilité de la femelle noir et feu furent démontrées.

Le dresseur leva un doigt et Xyria se redressa la seconde qui suivit, attentive, effectuant avec brio et rapidité les ordres donnés d'un ton ferme. La récompense fut de mise et Ashe observa avec attention, se remémorant alors l'obéissance et le respect qu'avait le Setter Irlandais, Barbe-Rousse. Pensées qui furent bien vites balayées lorsque la voix d'Alexander vint de nouveau se glisser aux oreilles de la demoiselle aux mirettes d'azur. Ce chenil semblait véritablement intéressant, ils ne laissaient pas leurs canidés à n'importe qui et les petites épreuves dont il était question, Ashe les acceptaient avec plaisir, une légère lueur s'allumant dans ses prunelles tandis qu'elle écoutait jusqu'au bout. Ce petit début semblait simple, ce n'était pas comme si la détective n'avait jamais eu de chiens. Même sans avoir reçu des conseils particuliers pour dresser Barbe-Rousse, ce-dernier était devenu un excellent canidé, certainement pas aussi bien dressé que Xyria puisque gamine, Ashe n'avait pas le moins du monde l'expérience adéquate pour dresser ainsi un chien. Même encore maintenant, la demoiselle en doutait. Pourtant, était-ce compliqué de se faire écouter ? Si une certaine fermeté était de mise, il était certain qu'effrayer ou se montrer trop dur était complètement à bannir.

« Un jeu d'enfant très cher. », débuta la détective dans un léger sourire avant de se désintéresser du jeune dresseur, posant ses prunelles sur la Berger Allemand. Ashe éleva alors la voix, sans aucune hésitation qui serait capable de la faire trembler, une fermeté indiscutable mais sans dureté particulière, même une once de douceur était détectable. Être aussi dure que le diamant était simple pour la demoiselle, comme faire preuve d'une fermeté notable. Cela faisait autant partit de son caractère que de son métier. « Fait la morte. », Ashe ne savait pas réellement si la chienne connaissait cela, mais on lui avait dit de demander n'importe quoi et, par ailleurs, la demoiselle avait veillé à ne pas demander les mêmes ordres déjà effectués. La détective n'affichait pas d'expression particulière, observant, prête à venir glisser ses mains dans la fourrure de Xyria afin de la récompenser comme il se doit.



« Brilliant impression of an idiot. » - by Ashe. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masculin Messages : 23
Duels (victoires / total) :
0 / 1000 / 100


Votre personnage
Groupe: Milice
Stats (ex: 2/5):
Stats (ex: 2/5)Données
~~~PUISSANCE2
~~~~~AGILITÉ5
~INTELLIGENCE4
~~~~CHARISME3

Xyria
MessageSujet: Re: Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).   Dim 31 Jan - 22:26

    Une lueur s'alluma dans les yeux de la jeune femme, une lueur qui semblait à la fois amusée et déterminée par le défis qui s'offrait à elle. Alexander Distrey fit un sourire satisfait : il n'était pas encore certain que Ashe Tysher aurait la talent adéquat pour avoir l'un de leurs chiens... la fermeté de se faire obéir tout en restant douce, la connaissance pour bien traiter, aimer et s'occuper de cet animal, la confiance dont elles avaient besoin mutuellement pour travailler ensemble... mais une chose était certaine : elle avait le bon état d'esprit et sans-doute une bonne motivation. C'était un excellent point pour elle, en outre elle prouvait déjà, par sa façon d'agir envers le bête, qu'elle avait un amour profond et sincère pour les chiens. Il ne voyait pour le moment pas la moindre raison de lui refuser la propriété de Xyria... voyons simplement comment elle se débrouillait par la suite...

    L'ordre de Ashe pour le jeune animal tomba : "fait la morte". Xyria prit juste le temps de l'observer, curieuse : quoi, c'était ça, son ordre ? Rien de plus facile, elle se serait attendu à quelque-chose de plus compliqué... bon, en même-temps, l'épreuve en elle-même n'était pas compliquée : l'humaine devait donner un ordre, elle donnait un ordre. Et Xyria, elle devait obéir, alors elle ne la fit pas attendre plus longtemps : soudainement, ses pattes se raidirent, et elle se laissa violemment tomber sur le côté, de manière à faire plus vrai. Elle avait la langue à-demi sortie, les yeux fermés, les oreilles plates, et elle ne respirait même-plus. Les dresseurs leur apprenaient à faire le mort, car c'était assez utile, parfois : des tireurs ne gaspillaient pas des munitions sur un simple animal qu'ils croyaient mort. Ils croyaient l'avoir touchée, tuée, ils lui passaient à-côté, et elle, elle pouvait se relever pour soit attaquer par derrière, soit fuir, en fonction des ordres qu'elle aurait reçu...

    Xyria resta ainsi ainsi, retenant son souffle, jusqu'à se qu'elle sente la main de Ashe se glisser dans sa fourrure. La récompense... prenant ça comme signe que c'était terminé et que donc, elle pouvait se relever, la chienne se dressa sur ses quatre pattes, remuant joyeusement la queue... car si on la récompensait d'une caresse, ça voulait dire qu'elle avait fait ce qu'on attendait d'elle, et elle était toujours contente de satisfaire ses maîtres... et se permit même de donner deux coups de langue sur la main de Ashe la caressant.

    Alexander observait la scène, souriant : la chienne l'aimait vraiment, c'était aussi ce qu'il fallait. Il annonça :


    -Pas mal. Vous avez même réussi à passer outre mon piège : il fallait la récompenser, je ne vous l'ai pas dit, et vous y avez pensé quand-même. Bien, si vous êtes d'accord, on va tout-de-suite passer à la suite : j'ai caché, quelque-part dans le port, un petit sac de cocaïne.

    Ah bon ? Xyria leva les yeux vers lui, surprise... et comprit maintenant pourquoi, avant de la faire sortir de ce bateau, il l'avait laissée seule un petit moment, après qu'ils aient accosté. Xyria avait l'habitude de se servir de vrais produits illicite dans les entraînement. Les dresseurs en avait une certaine dose pour apprendre aux chiens à les trouver, légalement, bien-sûr, sans consommer. Mais elle ne s'était pas attendu à se qu'il en ait amené avec lui... il devait sans-doute l'avoir très bien caché, histoire d'éviter que quelqu'un tombe dessus par hasard.

    -Et cette épreuve va déterminer si vous saurez bien suivre votre chienne lors d'une recherche, lui donner les directives qu'il faut, et la faire tenir en place une fois qu'elle aura trouvé...

    Il y avait un piège également dans cette épreuve, et il voulait savoir si elle aurait confiance en Xyria.

    -Faites-la donc chercher...


(Je n'avance pas trop, mais si tu n'as pas assez d'éléments et que tu en veux un peu plus pour ta réponse, dit-le moi, j'éditerais et j'en dirais plus ;) )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre lien pour la vie (PV Ashe Tusher).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lien pour poupées de papier à habiller...
» petit lien pour les émotions
» Un lien pour visiter la grotte de Lascaux en 3D
» un lien pour apprendre les noeuds de portage
» liste de lien tutoriel photofiltre et photofiltre studio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pawprints :: { Quartiers neutres } :: Zone portuaire-
Sauter vers: